FAQ : La SCPI

  • Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) a pour objet exclusif l’acquisition et la gestion d’un patrimoine immobilier locatif.

    Détenir des parts de SCPI permet d’investir indirectement dans l’immobilier moyennant un ticket d’entrée plus faible qu’un investissement direct (257 € à 1045 € la part en moyenne pour les SCPI Moniwan) et de déléguer la gestion de l’immobilier à une société de gestion, en contrepartie de frais de gestion.

    • Le fait d’être détenteur de parts gérées par la société de gestion permet de ne pas s’inquiéter des contraintes liées à un investissement dans la pierre (travaux, choix des locataires…).
    • Ce type d’investissement permet d’obtenir de potentiels revenus réguliers.
    • Le fait d’être détenteur d’une quote-part de chaque immeuble présent dans la SCPI permet de diversifier le risque. Ainsi, si un immeuble est vacant, l’incidence financière sera moindre que dans la pierre.
    • Bureaux
    • Locaux commerciaux
    • Locaux d’activité
    • Entrepôts
    • Immobilier de santé (EHPAD, clinique …)
    • Résidences gérées
  • Les personnes physiques, non US Person, et les personnes morales (SCI, SA, SAS, SARL EURL…) peuvent souscrire dans une SCPI sur Moniwan.

  • 2 % de votre investissement remboursés
    Pour toute souscription de parts de SCPI, Moniwan vous rembourse 2 % du montant TTC de votre souscription (hors offre spéciale).

    Une épargne responsable
    Moniwan s'associe à Reforest'Action et s’engage à planter 3 arbres à chaque nouvelle souscription de parts de SCPI, en ligne.

    Parrainez vos proches et recevez un cadeau
    En recommandant Moniwan à votre entourage, vous pourrez bénéficier d’un cadeau surprise à la première souscription effective de votre filleul.

  • Les SCPI à capital fixe : un capital plafond est inscrit dans les statuts. La société de gestion augmente progressivement le capital de la SCPI jusqu’à atteindre ce capital plafond. Entre chaque augmentation, le capital reste fixe.

    On peut donc souscrire :

    • 1. sur le marché primaire lors d’augmentation de capital et de l’émission de nouvelles parts;
    • 2. sur le marché secondaire, ce marché est organisé (confrontation des offres d’achats et offres de ventes) et permet de déterminer le prix de vente. (pas sur MW)

    Les SCPI à capital variable : il n’y a pas de marché secondaire ce qui permet (sauf cas exceptionnel) de souscrire de manière permanente.

  • Une fois les statuts de la SCPI établis, la société de gestion va collecter des fonds à travers la souscription de parts faite par les investisseurs. Cet argent va ensuite servir à acheter les immeubles qui vont composer le patrimoine de la SCPI. Une fois que la SCPI a acquis des immeubles, il faut trouver des locataires. Il y a donc un délai entre le moment où l’investisseur achète ses parts de SCPI et le moment où les locataires versent leur loyer à la SCPI constitutif de revenus pour le propriétaire de parts de SCPI. Ce délai est appelé délai de jouissance.

  • Pour chaque SCPI, un délai de jouissance est fixé durant lequel l’investisseur ne touchera pas encore ses revenus. Ce délai diffère selon les SCPI. Les versements des potentiels revenus sont réalisés tous les trimestres.

  • Ils sont net de frais (frais de gestion) mais pas nets d’impôt. Cela signifie que les revenus distribués rentrent dans le calcul du revenu global lors de l’imposition et seront donc soumis à la tranche d’imposition du ménage.

  • Le prix d’une part de SCPI à capital variable s’entend toujours TTC frais inclus.

    Les commissions de souscription, incluses dans le prix TTC, sont la différence entre le prix d’acquisition et la valeur de retrait.

    Exemple pour une SCPI dont le prix d’acquisition est de 1000 € avec une commission de souscription de 8 % HT soit une valeur de retrait 920 €.

  • Si une SCPI est composée d’immeubles situés dans différents pays, cela permet une diversification des marchés et diminue ainsi le risque.

    Les revenus de source européenne distribués pourront bénéficier de conventions qui prévoient l’imposition des revenus dans le pays de localisation des immeubles, sans qu’ils fassent l’objet d’une nouvelle imposition en France. Cependant, les revenus de source étrangère doivent être intégrés au revenu global du ménage afin de déterminer la TMI. De plus, il n’y a pas de prélèvements sociaux sur les revenus de sources étrangères. (Sur la base du dispositif fiscal actuellement en vigueur).

  • C’est le coût du rachat des parts, se calcule : prix de souscription – frais de souscription (commission) HT ou TTC selon la SCPI.

  • La durée moyenne de placement recommandée est de 10 ans.

  • Oui, il est cependant conseillé de garder ses parts pendant une durée minimum de 10 ans, afin d’amortir les frais d’entrée. A noter que pour vendre ses parts il faut qu’il y ait un acheteur. Le délai peut ainsi varier en fonction de la demande.

  • Non, il peut fluctuer à la hausse comme à la baisse. Ce type de placement peut donc présenter un risque de perte en capital.

  • Oui, il est possible de souscrire à crédit dans une SCPI d’entreprise auprès de votre banque ou de notre partenaire Monabanq.

  • Oui, on déclare la valeur de retrait en date du 31 décembre et non la valeur de souscription.

  • À ce jour, les parts de SCPI souscrites via notre plateforme Moniwan sont enregistrées dans nos livres au « nominatif pur ». Cependant nous avons sélectionné pour vous des contrats d’Assurance-Vie qui vous permettent de souscrire à des UC immobilières notamment SCPI.

  • Oui, il est possible de souscrire des parts de SCPI en démembrement de propriété sur Moniwan, cependant cette offre n’est pas encore digitalisée, n’hésitez pas à nous contacter pour recevoir plus d’informations.