Contrat assurance-vie pour ses enfants avec Moniwan

Quand on devient parents, les priorités changent et l’une d’elles est d’assurer l’avenir de ses enfants. Et la première chose à laquelle pensent les jeunes parents c’est d’ouvrir un livret A ou un plan d’épargne logement à leurs chers bambins. Il existe pourtant des solutions comme l’assurance vie qui viennent en complément. En effet, cette dernière n’est pas uniquement réservée aux personnes majeures. Les parents ont aussi la possibilité de souscrire à un contrat d’assurance vie au nom de leurs enfants mineurs. La somme moyenne dépensée pour élever un enfant jusqu’à ses 20 ans est de l’ordre de 180 000 euros*. Viennent ensuite les études supérieures où les dépenses peuvent être tout aussi importantes. Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, c’est donc anticiper leur avenir et leur assurer une épargne qui leur permettront de financer leurs études ou d’autres projets tout aussi essentiels. Le tout en profitant d’une fiscalité intéressante. Nous vous expliquons tout dans cet article. Suivez le guide !

 

Pour préparer le futur de vos enfants :

Nous l’avons mentionné, élever un enfant coûte de l’argent. Toutefois, pour préparer le financement de ses études supérieures, son permis de conduire, la location ou l’achat d’un bien immobilier et avoir l’esprit tranquille, il est bon d’anticiper ces dépenses.

Vous pouvez donc constituer une épargne pour votre enfant à votre rythme en souscrivant à une assurance vie. Le versement minimum est de 50 euros par mois chez Moniwan avec un apport de 500 euros. Mais vous avez également la possibilité d’alimenter le contrat avec un versement unique ou en plusieurs fois avec des versements mensuels voire ponctuels (argent reçu lors des anniversaires, de Noël ou d’autres évènements). Ces versements sont modulables à la hausse ou à la baisse.

Voici un calcul rapide : si vous versez 50 euros par mois sur une assurance vie dès la naissance de votre enfant, il aura un capital disponible de 10 800 euros à sa majorité. À cela s’ajoutent les potentiels revenus que le contrat aura généré au fil du temps. Pour rappel, tout investissement comporte des risques et implique que l'on peut perdre une partie de sa mise à un moment. 

Pensez également à vous constituer une épargne de précaution (entre 3 et 6 mois de revenus) avant d’investir sur d’autres supports comme l’assurance vie, qui reste un bon complément au livret A ou au PEL.

Pour obtenir des rendements plus élevés : 

En général, le premier réflexe des parents en matière d’épargne pour leurs enfants, c’est le livret A. Mais le taux d’intérêt est relativement faible puisqu’il est actuellement de 1%. Ce n’est pas non plus en souscrivant à un Plan d’Epargne Logement (PEL) que vous allez faire fructifier le capital. En effet, les taux d’intérêt de ce dernier s’élèvent actuellement à 0,7% net. L’assurance vie apparait donc comme un placement plus intéressant puisqu’elle permet d’obtenir potentiellement des rendements plus élevés. Sachez également que plus le contrat est ouvert tôt et plus vite il produira des intérêts. 

Contrat d’assurance vie rime aussi avec épargne sur le long terme. De ce fait, la durée de l’investissement permet de prendre des risques mesurés afin obtenir des rendements annuels qui pourraient être bien supérieurs à ceux du livret A ou du plan d’épargne logement.

L’assurance vie s’inscrivant dans une logique long terme, cela laisse le temps de voir venir. Il est alors possible de diversifier son capital et de le placer sur différents types de supports plus ou moins risqués qui peuvent générer des rendements plus élevés sur la durée. Notre contrat Moniwan Vie, par exemple, est un contrat multi classes d’actifs. Par multi classes d’actifs, on entend : actions, obligations, OPC indiciels (ETF) et supports immobiliers. Autrement dit, ce contrat vous permet de diversifier vos choix d’allocation et de vous assurer ainsi d’une meilleure maîtrise du couple rendement/risque. Notre outil de simulation vous permettra d’évaluer votre profil d’épargnant afin de vous guider au mieux dans le choix de votre allocation.

L'investissement sur les supports en unités de compte comporte un risque de perte en capital. La valeur est sujette à fluctuation à la hausse comme à la baisse dépendante de l'évolution des marchés financiers. L'assureur s'engage sur le nombre d'unités de compte et non sur leur valeur qu'il ne garantit pas.

Pour bénéficier d’une fiscalité avantageuse

Nous l’avons vu précédemment, plus le contrat d’assurance vie est ouvert tôt et plus vite il produit des intérêts. Mais cela est aussi vrai pour bénéficier des avantages fiscaux. A partir de la huitième année de détention du contrat, vous bénéficiez d’un abattement de 4 600 euros si vous êtes seul(e) ou de 9 200 euros si vous êtes marié ou pacsé, sur les plus-values réalisées. Pour rappel, seuls les gains générés par le contrat d’assurance vie sont imposables.

Pour sécuriser la donation et préparer la transmission

En plus des nombreux avantages cités précédemment, l’assurance vie permet de préparer la transmission et de sécuriser la donation. Lors de l’ouverture d’un contrat, le ou les donateurs s’il s’agit des deux parents peuvent décider de garder le contrôle sur le contrat en question. C’est-à-dire qu’un pacte adjoint peut être associé au contrat. Ce document permet de mentionner et de préciser les conditions d’utilisation du contrat. Vous pouvez par exemple décider que vos enfants ne puissent pas effectuer de retraits (ou « rachats ») jusqu’’à leurs 25 ans. Vous pouvez aussi mentionner que l’argent ne pourra servir qu’à financer leurs études supérieures. Il vous appartient de fixer les règles.

De plus, votre enfant peut recevoir tous les 15 ans jusqu’à 31 865 euros de la part de ses grands-parents. Et 100 000 euros de la part de chacun de ses parents. Il peut aussi hériter de l’argent et vous pouvez le placer sur son assurance vie, toujours en respectant ces montants maximums. Le tout sans aucune fiscalité. Ce qui permet de transmettre un patrimoine au fur et à mesure, sans que vos enfants aient à payer de frais sur les sommes reçues. Il est à noter que ces abattements seront à déclarer auprès de l’administration fiscale lors de la déclaration des revenus. 

Pour conclure, ouvrir une assurance vie pour vos enfants est une très bonne idée si vous souhaitez leur constituer un capital financier, le faire fructifier, les protéger et leur permettre de financer leurs premiers projets en tant qu’adultes avec plus de facilité. Ne perdez pas de vue non plus qu’une assurance vie est un placement sur le long terme. 


*Source Insee 2021