Placement préféré des Français, le livret A a atteint un niveau record de collecte en mars 2020 en dépit de son taux de rémunération qui a été baissé en février 2020.

Quel complément au livret A ?

Prudents, les Français ont toujours porté le livret A dans leur cœur, avec un succès qui ne se dément pas au fil des années malgré un rendement qui s’effrite. En 2019, la collecte a dépassé 16 milliards d’euros contre 10 en 2018 (Source : Caisse des Dépôts). Pourtant, le temps où le livret dépassait les 8 % en 1981 est révolu. Passé à 4,5 % il y a 25 ans, il a progressivement chuté à 0,75 % en 2015 pour être finalement porté à 0,50 % au 1er février 2020. Les autres livrets ont connu la même chute : le Livret Développement Durable et Solidaire (LDDS) est passé lui aussi à 0,50 %, et le livret d’épargne populaire (LEP) est passé à 1 %. Dans le même temps, l’inflation est passée entre 1995 et 2019 de 1,8 % à 1,1 %, creusant la différence.

Alors qu’on l’annonçait mort, le livret A a connu un sursaut vertigineux en mars 2020 avec près de 2,71 milliards d’euros collectés, soit deux fois plus que le mois précédent : un record depuis 2009 lié au contexte d’incertitude et d’instabilité créé par le Covid-19.

Un placement sûr, mais peu rémunérateur

Défiscalisé, le livret A est un placement avec un rendement sur et garanti par l’État, en plus de permettre une liquidité immédiate. Des arguments qui séduisent dans un contexte incertain.

Mais avec une inflation en rythme annuel de +1,10 % en 2019, le rendement réel de votre placement est aujourd’hui de -0,6 %. En janvier 20191, Le Monde notait que pour la première fois depuis 35 ans, le livret A ne couvrait plus l’inflation, et confirmait l’augmentation de cet écart dans un article un an plus tard.

1Source : INSEE


Évolution des taux du livret A et de l’inflation depuis 2000 
Source : Bloomberg, janvier 2019

La SCPI comme complément au livret A

Depuis plusieurs années, la SCPI, en tant qu’investissement immobilier, démontre sa résilience face aux crises et un rendement supérieur à l’inflation, bien que les performances passées ne soient pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Par ailleurs, dans un contexte de durcissement des conditions d’octroi de crédit qui a débuté fin 2019 et qui s’accentue du fait de la crise sanitaire, la SCPI offre l’opportunité d’accéder à l’immobilier sans devoir investir une somme aussi importante que sur un bien unique. La SCPI permet également d’investir en s’exposant moins fortement aux risques de vacances des locataires.


Évolution des taux d’intérêt du livret A, des SCPI et de l’inflation de 2008 à 2018.
Source chiffres : Banque de France (livret A), INSEE (Inflation), IEIF (SCPI)

Enfin, en mettant en place un versement programmé, mensuel, trimestriel ou semestriel, vous pouvez épargner régulièrement et à votre rythme, afin de vous constituer un capital à long terme.

Les plus réservés sont prêts à accepter que la sécurité ait un tel prix : une épargne en définitive négative. En revanche, pour ceux qui place la quête de rendement en priorité et sont donc prêts à sortir de la garantie du livret A et de sa disponibilité, des alternatives existent et notamment la SCPI.

En conclusion

L’important est donc de connaitre vos objectifs et priorités :

  • Si c’est la disponibilité et la garantie : alors cela implique d'accepter un rendement nul, voire négatif, en cas d’inflation.
  • Si c’est de générer un rendement potentiel : alors cela nécessite d'accepter de prendre un risque, et d’immobiliser votre capital sur la durée de placement recommandée de 9 ans.

Et dans tous les cas, l’essentiel c’est que vos placements soient diversifiés.

En diversifiant votre épargne sur des parts de SCPI, vous percevrez tous les semestres les revenus liés à votre investissement, et vos parts de SCPI constitueront un capital qui peuvent potentiellement se valoriser avec le temps.

Vous pouvez également envisager cet investissement dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, via les unités de compte immobilières.

Rappelez-vous également qu’investir comporte des risques, notamment de perte en capital ou d’absence potentielle de distribution, et que la SCPI est un placement de long terme (durée de détention recommandée de 10 ans minimum). Comme tout investissement immobilier, la SCPI est un placement peu liquide.

Simulez votre projet d’investissement